couronné


couronné
Couronné, [couronn]ée. part. Il a les mesmes sig. que son verbe.
On appelle les Souverains, principalement les Empereurs & les Rois, Testes couronnées.
On appelle en termes d'Architecture militaire, Ouvrage couronné, ouvrage à couronne, Un travail avancé vers la campagne, fait en forme de couronne, pour défendre les dehors d'une place.

Dictionnaire de l'Académie française . 1964.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • couronne — [ kurɔn ] n. f. • v. 1560; corone v. 1220; curune v. 1100; lat. corona, probablt empr. au gr. korone « corneille », puis « objet courbe » I ♦ Cercle destiné à ceindre la tête. 1 ♦ Cercle (de fleurs, de feuillages), qu on met autour de la tête… …   Encyclopédie Universelle

  • couronné — couronne [ kurɔn ] n. f. • v. 1560; corone v. 1220; curune v. 1100; lat. corona, probablt empr. au gr. korone « corneille », puis « objet courbe » I ♦ Cercle destiné à ceindre la tête. 1 ♦ Cercle (de fleurs, de feuillages), qu on met autour de la …   Encyclopédie Universelle

  • couronne — COURONNE. sub. f. Ornement qui entoure la tête, et qui est fait de branches, de fleurs, ou choses semblables, pour marque d honneur, ou en signe de joie. Couronne de laurier, de lierre, d olivier, de fleurs, de roses. Couronne d étoiles, que les… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • couronné — couronné, ée (kou ro né, née) part. passé. 1°   Orné d une couronne. •   La victime était prête et de fleurs couronnée, VOLT. Mérope, V, 6. •   Si bientôt imprimant ses sottes rêveries, Il ne se fait graver au devant du recueil, Couronné de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • couronne — Couronne, Alij scribunt Corone. Couronne d or pesant une livre, Corona aurea librae pondo. Couronne embellie et enrichie de pierres precieuses, Corona gemmis insignis. Couronnes plaines ou ouvrées, Coronae purae, aut caelatae. Bud. La couronne… …   Thresor de la langue françoyse

  • Couronne — (fr., spr. Kuhronn ), 1) Krone; 2) Münze mit einer Krone, so: Couronne de France (C. d or), alte französische Goldmünze von Philipp VI., seit 1339 mit einer Krone u. einem Kreuze bezeichnet, etwa 31/3 Thlr.; 3) Ruhezeichen, s. Fermate …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Couronne — Surtout porté en Loire Atlantique, le nom est le plus souvent un toponyme désignant une ceinture de rochers. On peut aussi penser à un fabricant de couronnes, ou à celui qui a été tonsuré. Dérivés : Couronnaud, Couronneau (16, 17, 33) …   Noms de famille

  • couronne — (kou ro n ) s. f. 1°   Ornement de tête fait de feuillage ou de fleurs. Une couronne de feuilles de chêne ou de laurier. •   Apollon à portes ouvertes Laisse indifféremment cueillir Les belles feuilles toujours vertes Qui gardent les noms de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • COURONNE — s. f. Ornement de tête, fait de branches, d herbes, ou de fleurs, etc., et qui se porte comme marque d honneur, ou en signe de joie, ou comme une simple parure. Couronne de laurier, de lierre, d olivier, de fleurs, de roses, etc. Les Romains… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • couronne — I. COURONNE. s. f. Un tour de branches, de fleurs, ou choses semblables, qui se met sur la teste de quelqu un pour marque d honneur, ou pour ornement. Couronne de laurier, de lierre, d olivier, de fleurs, de roses. couronnes d estoiles que les… …   Dictionnaire de l'Académie française